Préparer le thé à la manière touarègue

Le thé a été introduit dans la société touarègue au début du XXe siècle grâce à l’influence arabo-musulmane (commerce). Lors de votre voyage au Sahara algérien, vous aurez l’occasion de découvrir le célèbre rituel du thé touareg et la générosité du peuple berbère. La cérémonie du thé est une manière de montrer l’hospitalité des Touareg et un prétexte pour discuter avec le visiteur. Lors de nuits éclairées par un feu crépitant et un délicieux thé, ils vous raconteront les contes et légendes qui ont traversé les siècles. La première chose à savoir est que préparer le thé à la manière touarègue prend du temps. Chaque thé est unique, selon un grand nombre de paramètres, c’est-à-dire que pour avoir un bon goût, par exemple, le thé vert doit être de très bonne qualité (grains plus fins et allongés)…etc.

Pour préparer le thé à la manière touarègue, il faut tout d’abord faire chauffer de l’eau. Ensuite, mettez dans une théière environ un petit verre et demi de thé vert. Versez l’eau chaude dessus et versez le premier mélange dans le récipient. Remettre en eau et mettre à chauffer sur des braises. Laisser infuser jusqu’à ce que les grains s’ouvrent. Ajoutez le sucre, beaucoup de sucre dans une autre théière. Puis versez dessus le premier mélange. Remettre au feu. Puis l’aération du thé commence par le grand verre. Il est versé, versé, retourné et refermé jusqu’à ce que le mélange mousse bien. Lors du dernier mélange, il reste un peu de mousse. Après avoir disposé les verres dans un plateau métallique, le rituel commence. D’un geste habile, l’homme touareg asperge le précieux liquide. Plus il lève la théière, plus le thé devient pétillant. Il en met d’abord une petite quantité au fond d’un verre pour le goûter puis remplit tous les trois quarts des verres pour servir les gens qui l’entourent. Il faut le boire lentement pour honorer le préparateur. Le premier thé est très fort et n’est jamais donné aux enfants. De plus, ils ajoutent quelques feuilles de menthe naturelles car cela donne au thé une puissance et une fraîcheur remarquables.

Il est d’usage de boire trois tasses de thé successivement en signe de reconnaissance et de politesse. Il se consomme très chaud et très sucré. Refuser un thé ou ne pas boire les trois thés est considéré comme impoli. Selon les traditions touarègues, le thé est servi trois fois ; le premier thé serait amer comme la vie, le second serait doux comme l’amour et le dernier serait suave comme la mort. L’homme touareg ne se sépare jamais de sa théière, partout où il passe.


Préparer le thé dans le Style Touareg .

Leave a Comment